LES PLUS CONSULTÉS

ARTICLE DE LA SEMAINE

Les détecteurs de fumée après la loi ALUR du 24 mars 2014 on « renverse la vapeur »
par Bruno Wertenschlag et Thibaut Geib
Paru dans "AJDI"
du 24 Février 2015

C’est un petit objet dont le coût oscille entre quinze et soixante-dix euros, mais dont la présence dans les logements peut sauver des vies en limitant les effets d’un début d’incendie. Le détecteur de fumée surveille en permanence l’air ambiant de l’habitation. Il est programmé pour détecter les fumées et alerter aussitôt grâce à une alarme sonore. Compte tenu de l’enjeu, il n’est donc pas étonnant que le gouvernement ait saisi le Parlement de ce sujet. En 2010, la loi avait ainsi institué à la charge de l’occupant l’obligation d’installer cet appareil. Quatre années plus tard, la loi n° 2014-366 du 24 mars 2014, dite loi ALUR, tout en maintenant l’obligation d’installation, la fait désormais peser sur le propriétaire.Une petite explication de texte s’impose donc pour tenir compte du nouveau dispositif.

AU SOMMAIRE DES DERNIERS NUMÉROS PARUS

Installez le plugin Flash pour voir l'animation : Cliquez ici pour le télécharger

MON PANIER
NOUS CONTACTER
PAR TÉLÉPHONE :
0,12€ TTC/min
CONDITIONS GÉNÉRALES
© Dalloz 2015
Portail des éditions Dalloz  |  Qui sommes-nous ? Tous les sites  |  Contactez-nous  |  Dalloz recrute  |  Mentions légales  | 
Retrouvez-nous sur 
facebook
et
twitter